Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Mutations structurelles, innovation et multilatéralisme : Heiko Maas en déplacement aux États-Unis

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas part aux Etats-Unies

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas part aux Etats-Unies, © Xander Heinl/photothek.de

14.07.2021 - Article

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas s’est rendu la semaine dernière aux États Unis. Sa première étape, le Michigan, était placée sous le signe des mutations structurelles et de la mondialisation. Lors de sa deuxième étape, à New York, il a souligné l’engagement multilatéral de l'Allemagne.

Heiko Maas visite une usine de production de Pfizer à Kalamazoo
Heiko Maas visite une usine de production de Pfizer à Kalamazoo© © Xander Heinl/photothek.de

Il y a seulement trois semaines, le secrétaire d’État américain Antony Blinken était en visite à Berlin. En effet, depuis l’investiture de Joe Biden à la présidence des États Unis, le gouvernement américain mise à nouveau davantage sur la coopération transatlantique. Face aux défis transfrontaliers dans les domaines de l’économie, du changement climatique et surtout de la pandémie, cela est plus important que jamais, surtout pour nos sociétés qui portent cette coopération.
La première étape du chef de la diplomatie allemande, le Michigan, était placée sous le signe des mutations structurelles et de la mondialisation. Une visite chez le producteur de vaccins Pfizer figurait notamment au programme. À ce propos, M. Maas avait déclaré avant son départ pour Rapid Falls :

Nous voyons aujourd’hui au Michigan ce que peut accomplir la coopération germano américaine : les structures économiques transatlantiques, la force d’innovation commune dans le développement de vaccins – tout cela contribue pour une part décisive à la réalisation de progrès tangibles dans la lutte contre la pandémie. L’idée de la mondialisation ne peut l’emporter et atteindre la population que si cette dernière est consciente des avantages. C’est le cas ici.

M. Maas s’était ensuite rendu à Detroit, l’ancienne capitale américaine de l’automobile. Detroit est l’illustration d’une ville industrielle qui doit se réinventer – et se réinvente. Lors de la visite d’un site de production automobile, il s’agissait également de voir comment le secteur automobile américain réagit aux futures transformations de l’électromobilité et comment défendre et maintenir les chaînes d’approvisionnement mondiales face au protectionnisme.

Engagement multilatéral et soutien aux Nations Unies

L’engagement multilatéral de l'Allemagne et le soutien apporté aux Nations Unies étaient au cœur de cette deuxième partie du voyage, à New York.

Le chef de la diplomatie allemande avait rendez vous mercredi à ce sujet avec le secrétaire général des Nations Unies António Guterres et il a participé notamment à un forum pour le développement durable dans le domaine des femmes, de la paix et de la sécurité.

La journée de jeudi était à nouveau placée sous le signe d’une solution de paix durable pour la Libye. Heiko Maas a rendu compte au Conseil de sécurité des Nations Unies des résultats de la deuxième Conférence de Berlin sur la Libye qui s’est tenue le 23 juin. Le Conseil de sécurité a discuté par ailleurs de la manière dont la communauté internationale peut soutenir au mieux tant la tenue des élections que le retrait de tous les mercenaires et combattants étrangers. Le premier ministre libyen, Abdelhamid Dbeiba, et Ján Kubiš, l’envoyé spécial des Nations Unies pour la Libye, participaient à cette réunion. Le ministre allemand a également eu des entretiens bilatéraux avec eux deux.

Plus d’informations

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas avant son départ pour les États Unis (en allemand)

Retour en haut de page