Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Apprendre et travailler en Allemagne

Blohm und Voss © Liesa Johannssen/photothek.net

Blohm und Voss © Liesa Johannssen/photothek.net, © Liesa Johannssen/photothek.net

20.02.2017 - Article

Autorisation d’accès au marché du travail allemand

Pour pouvoir exercer une activité professionnelle en Allemagne, les étrangers qui ne sont pas ressortissants d’un État membre de l’Union européenne (UE), de l’Espace économique européen (EEE) ou de la Suisse doivent posséder un titre de séjour qui les y autorise.  Les ressortissants de l’Australie, du Canada, des États-Unis d’Amérique, d’Israël, du Japon, de la Nouvelle-Zélande et de la République de Corée peuvent également obtenir le titre de séjour nécessaire auprès du service des étrangers compétent après leur entrée sur le territoire fédéral. L’activité professionnelle envisagée ne peut cependant être entamée qu’après la délivrance du titre de séjour. Les ressortissants de tous les autres pays tiers doivent, quant à eux, demander le visa approprié auprès de la représentation à l’étranger compétente pour leur domicile avant d’entrer sur le territoire allemand.

Pour plus d’informations, veuillez consulter la page suivante :
Réglementation des visas

L'accès au marché du travail est limité pour les étrangers par le règlement relatif à l'autorisation d'exercer un emploi pour les étrangers nouvellement arrivés («  Beschäftigungsverordnung » ). De manière générale, l'accès au marché du travail est limité à certaines catégories professionnelles et nécessite l'accord préalable de l'administration du travail. Il existe toutefois de nombreuses dérogations à ce principe. En outre, au cours des dernières années, diverses mesures légales ont été adoptées qui ont contribué à libéraliser encore davantage l'accès au marché du travail allemand. 

Pour la main-d'œuvre peu ou non qualifiée, les possibilités d'accès au marché du travail restent limitées. Par contre, pour les étrangers qualifiés, dotés par exemple de diplômes universitaires, les obstacles juridiques à un emploi en Allemagne ont encore baissé :

Les titulaires d'un diplôme universitaire reconnu bénéficient depuis le 1er août 2012 de facilités d'accès au marché du travail grâce à la « carte bleue européenne ». Outre la preuve de sa qualification, le demandeur doit simplement attester d’une offre d’emploi concrète dotée d’un salaire brut annuel d’au moins 50 800 euros (2017). Nul n'est besoin de l'accord de l'Agence fédérale pour l'emploi.

Les travailleurs hautement qualifiés dans les domaines des mathématiques, de l’informatique, des sciences naturelles et des technologies ainsi que les médecins bénéficient des réglementations de la carte bleue européenne également lorsque leur rémunération est égale à celle des travailleurs nationaux comparables, ou au moins de 39 624 euros (2016). Dans ce cas de figure, l’Agence fédérale pour l’emploi doit néanmoins donner son accord.

Les scientifiques, les travailleurs hautement qualifiés, les cadres, les cadres supérieurs et les spécialistes bénéficient par ailleurs également d’une réglementation simplifiée en matière d’accès au marché du travail.

Les possibilités de reconnaissance de qualifications professionnelles acquises à l'étranger par des étrangers, par exemple le personnel soignant, ont également été améliorées. Dans les branches connaissant une pénurie de main-d'œuvre, l'accès au marché du travail allemand est également possible sans examen relatif à la priorité d'accès à l'emploi (« Vorrangprüfung ») préalable dès lors que la qualification du demandeur est reconnue équivalente à un diplôme professionnel allemand en vertu de la loi concernée (« Anerkennungsgesetz »).

Vous trouverez de plus amples renseignements concernant la reconnaissance de qualifications professionnelles acquises à l'étranger à l'adresse suivante : www.anerkennung-in-deutschland.de
Des informations générales concernant le recrutement de main-d'œuvre étrangère sont disponibles sur le site du ministère fédéral de l'Intérieur et sur celui du ministère fédéral du Travail et des Affaires sociales. Des indications supplémentaires concernant les possibilités d'emploi en Allemagne vous sont fournies par ailleurs sur les pages Internet de l'Agence fédérale pour l'emploi (BA) (en allemand) www.arbeitsagentur.de
Le site de l'Agence fédérale pour l'emploi vous propose également un programme permettant d’évaluer rapidement les possibilités d’accéder au marché du travail (« Migration Check »).

Après l’expiration de périodes transitoires pour l'entrée en vigueur de la pleine libre circulation des travailleurs dans l'UE, les ressortissants des États membres de l’UE suivants bénéficient sans restriction, depuis le 1er mai 2011, de la libre circulation des travailleurs : Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République tchèque, Slovaquie et Slovénie. Depuis le 1er janvier 2014, les ressortissants roumains et bulgares bénéficient de la pleine libre circulation des travailleurs, et les ressortissants croates, depuis le 1er juillet 2015.

Visa de recherche d'emploi

Depuis le 1er août 2012, les étrangers diplômés de l'enseignement supérieur qui sont titulaires d’un diplôme universitaire allemand ou d’un diplôme reconnu par l’État ou encore d’un diplôme étranger équivalent à un diplôme universitaire allemand ont la possibilité d’entrer sur le territoire pour rechercher un emploi. Le visa de recherche d’emploi permet de séjourner en Allemagne pendant un maximum de six mois pour rechercher un emploi. Le demandeur doit uniquement fournir, en dehors de son diplôme, la preuve qu'il peut subsister à ses besoins pour la durée prévue du séjour. Durant la période de recherche d’emploi, il n’est pas permis d’exercer un emploi salarié ni une activité indépendante.

Apprentissage en Allemagne

Les ressortissants de pays tiers peuvent également obtenir un titre de séjour pour suivre une formation en entreprise. Dans ce cas, il leur faut néanmoins obtenir l'accord de l'Agence fédérale pour l'emploi ; lors de la procédure d'agrément, on examine si la place d'apprentissage en question intéresse éventuellement, à l'échelon fédéral, des Allemands ou des étrangers privilégiés (par ex. des candidats de l'UE).

Les diplômés des écoles allemandes à l’étranger (« Deutsche Auslandsschulen ») qui souhaitent suivre en Allemagne une formation qualifiée en entreprise dans une profession reconnue par l’État ou dans une profession équivalente réglementée peuvent obtenir un titre de séjour même sans l’accord de l’Agence fédérale pour l’emploi.

Études en Allemagne

L’Allemagne est l’un des pays du monde qui intéresse le plus les étudiants. La formation d’étudiants étrangers qualifiés dans des établissements d’enseignement supérieur allemands est l’une des toutes premières priorités du gouvernement fédéral. Pour en savoir plus sur les conditions, les modalités et les possibilités d'études en Allemagne, veuillez consulter par exemple le site suivant : http://www.hochschulkompass.de
Après avoir terminé leurs études avec succès, les étrangers peuvent prolonger leur permis de séjour de 18 mois au maximum pour pouvoir rechercher sur place un emploi correspondant à leurs qualifications.

Pour en savoir plus

Pour de plus amples informations sur les questions ayant trait au thème « Apprendre et travailler en Allemagne », veuillez vous adresser directement au centre d'information du Service central de placement (ZAV) de l'Agence fédérale pour l'emploi (zav@arbeitsagentur.de). Vous trouverez aussi des renseignements d'ordre général sur ces sujets, notamment sur la reconnaissance des diplômes, les opportunités d'emploi et le régime de sécurité sociale sur la plateforme de la ZAV www.zav.de/arbeiten-in-deutschland à l'Office fédéral des migrations et des réfugiés et sur le Portail européen sur la mobilité de l'emploi EURES http://ec.europa.eu/eures
Veuillez également consulter les renseignements fournis par la permanence citoyens du ministère fédéral des Affaires étrangères

Autres contenus

Des informations complètes pour les étudiants étrangers et les jeunes scientifiques qui souhaitent faire des études ou mener des recherches en Allemagne.

Deutsche Welle – Étudier en Allemagne (en allemand)

Retour en haut de page