Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Déclaration de la ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock avant son départ pour l’Éthiopie

12.01.2023 - Communiqué de presse

Avant son déplacement conjoint avec la ministre des Affaires étrangères française Catherine Colonna en Éthiopie, la cheffe de la diplomatie allemande Annalena Baerbock a déclaré aujourd’hui (le 11 janvier) :

Après les accords de paix de Nairobi et de Pretoria, il nous tient toutes les deux à cœur que l’Europe se montre rapidement présente en Éthiopie et propose un partenariat étroit. Je me réjouis ainsi qu’il s’agisse de la destination de notre premier déplacement commun en ce début d’année.

En Éthiopie, nous souhaitons discuter de comment l’Allemagne, la France et l’Union européenne peuvent soutenir l’Éthiopie sur la voie de la paix, de la démocratie et d’un développement durable pour l’ensemble des Éthiopiens et Éthiopiennes, dans laquelle elle s’est engagée en 2018. De par nos propres expériences, nous savons que le chemin vers la paix est souvent sinueux et qu’une réconciliation est impensable si les crimes contre les droits de l’homme ne sont pas élucidés.

Nous désirons également approfondir le partenariat entre l’Union africaine et l’Europe. Nos continents sont voisins. Ce qui se déroule en Afrique concerne l’Europe. Ce qui préoccupe l’Europe a bien souvent des conséquences directes sur le continent africain. L’envolée des prix des denrées alimentaires suite à la guerre d’agression russe en Ukraine le montre. Les effets de la crise climatique, que nous ne parviendrons à maîtriser qu’en coopérant, le montrent. Et nous le voyons quand il s’agit du développement de nos relations commerciales pour lesquelles la zone de libre-échange africaine présente un grand potentiel.

Déclaration de la ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna avant son départ pour l’Éthiopie :

Très heureuse de ce déplacement conjoint en Éthiopie demain avec mon homologue et amie, Annalena Baerbock. Notre objectif est d’apporter notre soutien au processus de paix, à la lutte contre l’impunité et à la reconstruction.

Le rôle de l’Afrique dans la gouvernance mondiale et les efforts concertés de l’Union européenne et de l’Union africaine pour lutter contre les effets dramatiques de la guerre en Ukraine sur la sécurité alimentaire du continent seront aussi au cœur de nos échanges.

Retour en haut de page