Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

339 millions de personnes auront besoin d’aide humanitaire en 2023

Dans un entrepôt du HCR en Roumanie, des biens humanitaires cofinancés par l’Allemagne attendent d’être transportés en Ukraine

Dans un entrepôt du HCR en Roumanie, des biens humanitaires cofinancés par l’Allemagne attendent d’être transportés en Ukraine, © Welthungerhilfe

01.12.2022 - Article

Les Nations Unies ont publié aujourd’hui leur aperçu humanitaire pour l’année 2023 : dans le monde entier, une personne sur 23 a besoin d’aide pour survivre.

Les conflits, la crise climatique et la Covid sont les vecteurs de la misère

Grâce à des financements allemands, l’ONG Welthungerhilfe distribue des aliments au Soudan du Sud et aide les personnes en détresse à subvenir à leurs besoins en cultivant leur propre potager
Grâce à des financements allemands, l’ONG Welthungerhilfe distribue des aliments au Soudan du Sud et aide les personnes en détresse à subvenir à leurs besoins en cultivant leur propre potager© Welthungerhilfe

C’est tout d’abord la guerre d’agression russe contre l’Ukraine qui a provoqué une telle aggravation de la misère cette année. La souffrance ne se limite pas à la seule population ukrainienne, directement touchée par l’attaque. À l’échelle mondiale, les augmentations de prix et la pénurie alimentaire menacent la vie de personnes vivant à des milliers de kilomètres du théâtre des combats.

Ensuite, les répercussions de la crise climatique accentuent également la misère à travers le monde : au Pakistan par exemple, des pluies diluviennes ont temporairement submergé un tiers du pays. Les conséquences de ces inondations dramatiques sont loin d’être réparées. La Corne de l’Afrique quant à elle connaît sa cinquième année de sécheresse consécutive, avec des effets catastrophiques pour les humains, les animaux et la végétation.

Enfin, la pandémie continue elle aussi d’avoir un impact sensible, provoquant depuis bientôt trois ans des hausses de prix mondiales sur les marchés alimentaires et énergétiques.

3,2 milliards d’euros pour l’aide humanitaire 

L’Allemagne a considérablement élargi son engagement humanitaire ces dernières années. En 2022, le ministère fédéral des Affaires étrangères a débloqué 3,2 milliards d’euros pour l’aide humanitaire, permettant ainsi à nos partenaires d’atténuer la misère la plus aiguë de nombreuses personnes. L’aide humanitaire, cela signifie entre autres :

  • des couvertures chaudes et des soins d’urgences pour les personnes en Ukraine par le biais du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés
  • des bâches, des tentes et des colis alimentaires pour les familles touchées par les inondations au Pakistan
  • des livraisons de céréales pour les personnes souffrant de la sécheresse et de la faim dans la Corne de l’Afrique.

Face à l’accentuation de la misère partout dans le monde, le gouvernement fédéral est soucieux de poursuivre l’engagement humanitaire fort de l’Allemagne. Deuxième pourvoyeur d’aide humanitaire au monde, l’Allemagne reste un partenaire fiable pour les personnes les plus vulnérables sur la planète. Cependant, il est clair aussi qu’un pays ne peut à lui seul répondre aux besoins humanitaires du monde entier. C’est la raison pour laquelle nous œuvrons d’une part pour inciter davantage de pays à s’engager comme donateurs d’aide humanitaire, tout en essayant d’augmenter l’efficacité du soutien apporté. En effet, une aide planifiée et mise en œuvre de manière efficace et aussi prévoyante que possible permet d’atteindre plus de personnes avec la même somme d’argent. C’est un projet auquel nous travaillons avec nos partenaires internationaux dans le cadre du « Grand Bargain ». Une des pistes consiste à augmenter le nombre d’engagements financiers flexibles. Le ministère fédéral des Affaires étrangères s’engage aussi pour promouvoir l’aide humanitaire préventive. Il s’agit d’une aide mise à disposition avant même qu’une catastrophe ne se produise, car dans le domaine humanitaire également, il est plus efficace et moins coûteux de prévenir que de guérir. En 2023, le ministère fédéral des Affaires étrangères consacrera cinq pour cent de ses moyens à l’aide humanitaire préventive.

Retour en haut de page