Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Accroître les ambitions et renforcer la solidarité en matière de politique climatique : la ministre fédérale des Affaires étrangères se rend à Charm el-Cheikh pour la COP27

La ministre fédérale des Affaires étrangères Annalena Baerbock lors de la discussion “Climate and Human Rights: Multiple Connections, Multiple Solutions”

La ministre fédérale des Affaires étrangères Annalena Baerbock lors de la discussion « Climate and Human Rights: Multiple Connections, Multiple Solutions », © Thomas Trutschel/photothek.de

16.11.2022 - Article

La communauté internationale discute du 7 au 18 novembre à Charm el-Cheikh de mesures concrètes contre la crise climatique. La ministre fédérale des Affaires étrangères Annalena Baerbock prend la tête de la délégation allemande lors de la phase terminale des négociations climatiques.

L’endiguement de la crise climatique est une priorité absolue pour le gouvernement fédéral d’Allemagne. Lors de la 27e Conférence sur le climat mondial (COP27) à Charm el-Cheikh, il s’engagera pour faire avancer la protection internationale du climat en définissant des objectifs climatiques ambitieux et en concluant des accords courageux.

Quels sont les enjeux de la COP27 ?

Les objectifs sont clairement définis : accroître les ambitions en ce qui concerne la réduction des émissions et renforcer la solidarité avec les pays qui sont d’ores et déjà durement touchés par la crise climatique. Dans le cadre de cette conférence de deux semaines, les représentantes et représentants gouvernementaux de 197 pays discutent d’un plan de travail concret pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et définir des objectifs nationaux de réduction ambitieux. Outre les négociations multilatérales, des entretiens et accords bilatéraux devraient permettre de faire progresser la transition énergétique mondiale.

Il sera également question de mesures d’adaptation concrètes aux changements induits par le climat ainsi que de moyens permettant aux pays de mieux se protéger face aux répercussions de la crise climatique. Alors que la population des pays pauvres est la plus touchée et que les riches pays industriels sont responsables de la majeure partie des émissions, ces derniers se sont engagés à verser de plus grandes contributions pour le financement de mesures de protection du climat et d’adaptation au changement climatique. Cela constituera également un sujet central de la COP. Il s’agira en outre de déterminer comment la communauté internationale peut pallier de manière solidaire les pertes et préjudices engendrés par la crise climatique.

Avant son départ pour la 27 e Conférence sur le climat mondial, la ministre fédérale des Affaires étrangères Annalena Baerbock a déclaré :

La Conférence sur le climat mondial est le seul forum international dont nous disposons sur notre planète pour convenir de réponses communes à la crise climatique. C’est de la liberté des générations futures dont il est question. Ce sont elles qui ressentiront en effet les conséquences de notre inaction, si nous n’agissons pas aujourd’hui. 

Unir nos forces pour renforcer la protection du climat

Le gouvernement fédéral s’engagera lors des négociations climatiques pour accélérer le développement des énergies renouvelables et sortir de l’utilisation des énergies fossiles. Il est particulièrement question de réduire la relation de dépendance vis-à-vis des sources d’énergie fossile et de soutenir les pays pauvres dans leur transition vers des sources d’énergie durable afin de limiter le réchauffement climatique mondial à 1,5 degré. Des moyens supplémentaires doivent en outre être déployés pour l’adaptation au changement climatique et à ses répercussions.

La société civile joue un rôle essentiel pour la mise en œuvre des objectifs climatiques. Le gouvernement fédéral ouvre donc également le pavillon allemand de la COP27 à des événements organisés par des acteurs de la société civile et met ici l’accent sur les droits humains.

Jennifer Morgan, secrétaire d’État et représentante spéciale pour la politique climatique internationale, lors de la COP27
Jennifer Morgan, secrétaire d’État et représentante spéciale pour la politique climatique internationale, lors de la COP27© Thomas Imo/photothek.net

Le gouvernement fédéral s’engage depuis le premier jour de la COP27 dans les négociations climatiques grâce à Jennifer Morgan, secrétaire d’État et représentante spéciale pour la politique climatique internationale. Le ministère fédéral des Affaires étrangères est en outre représenté lors de la COP27 par Anna Lührmann, ministre adjointe chargée des affaires européennes et du climat.

Pour plus d’informations sur la COP27 et le programme du pavillon allemand :

https://unfccc.int/fr/cop27

https://www.german-climate-pavilion.de/

Retour en haut de page