Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Renforcement de l’engagement dans les Balkans occidentaux : participation de l’Allemagne à l’opération EUFOR - Althea

Pont à Sarajevo 

Pont à Sarajevo , © picture alliance / Zoonar

15.06.2022 - Article

Depuis 2012, l’Allemagne n’avait plus de personnel engagé dans l’opération EUFOR - Althea. Suite au déplacement de la cheffe de la diplomatie allemande dans les Balkans occidentaux, la réintégration au sein de cette mission représente un important signal de l’engagement allemand dans la région.

Extension de l’engagement allemand dans les Balkans occidentaux

Logo d’EUFOR - Althea 
Logo d’EUFOR - Althea © Creative Commons

La décision prise le 15 juin par le conseil des ministres fédéral permet à l’Allemagne ainsi qu’à ses partenaires de l’UE et de l’OTAN de montrer clairement : nous ne laisserons pas un vide s’établir directement à nos portes en matière de politique de sécurité.

Des tensions politiques se font en effet ressentir au sein même de la Bosnie-Herzégovine, notamment en raison de la politique sécessionniste du leader des Serbes de Bosnie, Milorad Dodik. La guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine renforce en outre les inquiétudes concernant le fait que la Russie puisse également déstabiliser la Bosnie-Herzégovine. Des élections y sont prévues en octobre et il est donc d’autant plus urgent de sécuriser le cadre de ces élections. L’opération EUFOR - Althea joue ici un rôle essentiel.

Un signal important vers l’ONU également

La nouvelle contribution de l’Allemagne à cette opération en tant que fournisseur de troupes représente également un signal politique fort en direction des Nations Unies. Le mandat du Conseil de sécurité des Nations Unies qui court jusqu’en novembre 2022 offre une base juridique transparente à la participation allemande. Le gouvernement fédéral concentre tous ses efforts avec les partenaires de l’Allemagne représentés au sein du Conseil de sécurité de l’ONU pour une prolongation du mandat de l’opération EUFOR - Althea en novembre prochain.

En attente de l’accord du Bundestag

L’engagement prévu de l’Allemagne comprend du personnel de l’état-major pour la direction des opérations à Sarajevo ainsi que du personnel destiné à servir dans deux équipes de liaison et d’observation en Bosnie-Herzégovine. Le mandat qui doit encore passer par le vote du Bundestag prévoit un plafond de 50 personnes. L’opération militaire de l’Union européenne en Bosnie-et-Herzégovine dans le cadre de la PSDC (en anglais) se poursuit depuis 2004, ayant succédé à la force de stabilisation SFOR. Sa mission consiste à garantir la sécurité et à défendre le respect des accords de Dayton ainsi qu’à former et entraîner les forces militaires bosniaques.

Un rapport avec la boussole stratégique de l’UE

La réintégration de l’Allemagne au sein de l’opération EUFOR - Althea est également liée à la boussole stratégique de l’UE pour la sécurité et la défense qui a été adoptée en mars dernier pour servir de document de référence stratégique essentiel. Il est primordial que l’UE fasse preuve à présent également de sa capacité d’action dans la pratique, en particulier directement à ses portes. L’Allemagne tient à y apporter une contribution.

Retour en haut de page