Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Réunion des ministres des Affaires étrangères du G7 à Weissenhaus : un signal fort de cohésion

Les ministres des Affaires étrangères du G7 se réunissent à Weissenhaus

Les ministres des Affaires étrangères du G7 se réunissent à Weissenhaus, © Felix Zahn/photothek.net

12.05.2022 - Article

Depuis des semaines, les efforts communs pour mettre fin à la guerre d’agression russe contre l’Ukraine et lutter contre ses conséquences régionales et mondiales sont au cœur du travail de la présidence allemande du G7. Ils dominent également les débats lors de la réunion à Weissenhaus.

Première réunion ordinaire des ministres des Affaires étrangères du G7 sous présidence allemande

La guerre d’agression russe contre l’Ukraine a déterminé le programme du G7 sous présidence allemande au cours de ces dernières semaines. Le G7 a fait preuve de volonté de leadership et a considérablement contribué, grâce à une concertation permanente et informelle, à l’adoption d’une attitude ferme à l’échelle internationale face à l’agression russe.

Les ministres des Affaires étrangères du G7 se réunissent à Weissenhaus
Les ministres des Affaires étrangères du G7 se réunissent à Weissenhaus© Janine Schmitz/photothek.de

Cette réunion de trois jours à Weissenhaus a pour objectif d’examiner, en dehors des affaires politiques courantes et avec le temps et le calme nécessaires, les possibilités du G7 de renforcer ses efforts pour faire cesser cette guerre cruelle menée par la Russie, soutenir le peuple ukrainien dans sa lutte pour la liberté, l’indépendance et la paix et contrecarrer les effets mondiaux de la guerre.

La Chine et la situation dans l’Indopacifique sont également à l’ordre du jour, de même que les événements en Afghanistan, en Afrique et au Proche-Orient.

L’Ukraine, le Moldova et l’Indonésie conviés par la présidence du G7

Le ministre des Affaires étrangères ukrainien Dmytro Kouleba avait déjà participé à la réunion informelle du G7, le 7 avril dernier à Bruxelles. La réunion ordinaire à Weissenhaus est donc l’occasion de poursuivre cet échange intense. Son homologue moldove Nicu Popescu est présent également, dont le pays apporte une contribution importante depuis le début de la guerre, notamment concernant l’accueil et l’approvisionnement de réfugiés ukrainiens. De plus, l’évaluation du Moldova quant à la situation régionale est extrêmement précieuse pour les partenaires du G7.

Étant donné que l’Indonésie assume la présidence du G20 cette année, la ministre fédérale des Affaires étrangères Annalena Baerbock a également invité son homologue Retno Marsudi à participer à une visioconférence axée principalement sur les conséquences mondiales de la guerre et sur la sécurité alimentaire. En effet, ces questions ne pourront être résolues qu’à travers la coopération multilatérale, et notamment en concertation étroite entre le G7 et le G20.

Ne pas délaisser les défis de l’humanité

En même temps, Madame Baerbock mise sur un programme de prévention et de transformation dans le cadre de la présidence du G7 pour s’investir ensemble, en tant que partenaires partageant les mêmes valeurs, pour affronter les défis comme la crise climatique mondiale, la lutte contre la pandémie et la résilience des démocraties. Ces sujets ont également une place importante dans les discussions des ministres à Weissenhaus, car en dépit de la gestion intense de la crise actuelle, ces défis de l’humanité ne sauraient être délaissés.

Théâtre de la réunion : Weissenhaus, sur la côte de la Baltique en Schleswig-Holstein

La réunion a lieu à Weissenhaus, dans le land de Schleswig-Holstein. Le château et le domaine aux 400 ans d’histoire ainsi que le parc classé offrent un cadre compact et proche de la nature propice à une ambiance de travail informelle.

Retour en haut de page