Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Diplomatie climatique : rencontre des grandes économies et des principaux émetteurs

Sylt, 20 décembre 2021 : digue dans le parc national de la mer des Wadden avec des installations éoliennes en arrière-plan

Sylt, 20 décembre 2021 : digue dans le parc national de la mer des Wadden avec des installations éoliennes en arrière-plan, © Jens Hogenkamp

27.01.2022 - Article

Limiter le réchauffement climatique est un défi mondial sur lequel les principales nations industrielles doivent être en première ligne. Annalena Baerbock participe aujourd’hui au Forum des principales économies. L’enjeu : mettre en œuvre le Pacte de Glasgow pour le climat, fruit de la COP 26.

La limitation du réchauffement climatique à 1,5 degré Celsius est un défi mondial. Les pays les plus industrialisés et les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre ont un rôle clé à jouer à cet égard. Le 27 janvier, la ministre fédérale des Affaires étrangères Annalena Baerbock représentera pour la première fois la République fédérale d’Allemagne au Forum des principales économies sur l’énergie et le climat. Celui-ci est organisé en format virtuel à l’invitation des États-Unis. La rencontre a pour objectif d’identifier les moyens de mettre en œuvre les accords trouvés à la COP 26 à Glasgow ainsi que les actions communes possibles. L’enjeu est aussi de réaliser une transition équitable. L’engagement mondial pour la réduction des émissions de méthane sera par ailleurs à l’ordre du jour. Dans la même thématique, la réunion servira enfin à préparer la prochaine conférence sur les changements climatiques en Égypte.  

Qu’est-ce que le Forum des principales économies sur l’énergie et le climat ?

Le Forum des principales économies sur l’énergie et le climat a été lancé en 2009 par les États-Unis. Il réunit à la fois les principaux pays industrialisés et les pays en développement. L’objectif est de renforcer le dialogue entre les plus grandes économies mondiales sur les questions concernant la protection du climat. L’axe prioritaire consiste à assurer une transition énergétique pour la réduction des gaz à effet de serre tout en préservant une croissance durable. Ces rencontres servent aussi à préparer les conférences sur le climat mondial. Plusieurs réunions sont prévues cette année à différents niveaux, notamment entre chefs d’État et de gouvernement et entre ministres.

 

Retour en haut de page