Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’engagement de l’Allemagne contre la Covid-19

Livraison au Viet Nam de dons de vaccins en provenance d’Allemagne dans le cadre du mécanisme COVAX

Livraison au Viet Nam de dons de vaccins en provenance d’Allemagne dans le cadre du mécanisme COVAX, © Ambassade d'Allemagne à Hanoi

07.01.2022 - Article

L’Allemagne s’engage pour une juste répartition des vaccins à travers le monde. La lutte contre la pandémie de Covid-19 est également l’une des priorités de la présidence allemande du G7.

La pandémie ne pourra être vaincue que si elle est contrôlée à l’échelle mondiale. Aussi l’Allemagne a-t-elle rapidement œuvré à une réponse commune et solidaire à la pandémie qui reste virulente dans le monde. La République fédérale a également placé ce sujet en haut de l’agenda du G7, qui est présidé par l’Allemagne depuis le 1er janvier.

Il sera en particulier question de renforcer l’architecture sanitaire internationale et de mettre en place un système de répartition des vaccins à travers le monde juste et durable.

Situation actuelle

En tant que membre fondateur en avril 2020 du mécanisme de coordination, l’Allemagne a porté l’accélérateur d'accès aux outils contre la Covid-19 (ACT-A) sur les fonts baptismaux et elle en est aujourd’hui encore le deuxième plus grand bailleur de fonds avec un financement à hauteur de 2,2 milliards d’euros. Une grande partie de ces aides est allouée au dispositif international COVAX, tandis qu’une autre partie est consacrée à des outils de diagnostic et à des médicaments contre la Covid-19. Ainsi, à la date du 6 janvier 2022, 144 États et régions ont reçu au total près de 960 millions de doses de vaccin. L’Allemagne soutient en outre le « tampon humanitaire » à hauteur de 50 millions d’euros afin de permettre notamment la vaccination des réfugiés non pris en compte dans les campagnes de vaccination nationales de leurs pays de résidence.

L’Allemagne a fait don de plus de 100 millions de doses de vaccin en 2021

Depuis août 2021, le gouvernement fédéral donne également des doses de vaccin obtenues par ses propres contrats de livraison qui n’ont pas été utilisées pour la campagne de vaccination allemande. Le volume total de doses données en 2021 s’élève à environ 103 millions de doses qui se répartissent comme suit : l’Allemagne a donné environ 7,7 millions de doses en fonction d’accords bilatéraux, profitant notamment à l’Égypte, au Ghana, à la Namibie, à la Thaïlande, à l’Ukraine et au Viet Nam. Environ 95 millions de doses ont été données au mécanisme COVAX. À la date du 4 janvier, plus de 84 millions de doses avaient ainsi déjà été livrées à 30 pays bénéficiaires, tandis que 10 millions de doses sont en cours de livraison ou en cours de préparation au sein du mécanisme COVAX. Au total, environ 92 millions de doses issues de dons de vaccin allemands avaient atteint leur destination finale début janvier 2022.

L’Allemagne souhaite redistribuer au moins 175 millions de doses dont elle dispose à des pays émergents ou en voie de développement d’ici fin 2022, la majeure partie passant par le mécanisme COVAX. En tant que deuxième plus grand donateur du monde, elle contribue ainsi à un meilleur accès aux vaccins.

L’UE prévoit de faire don d’au moins 700 millions de doses de vaccin, tandis que les États-Unis en ont déjà fourni environ 334 millions. Ensemble, les pays du G7 veulent mettre à disposition un minimum de 870 millions de doses d’ici fin 2022. Ces dons de vaccins sont en grande partie destinés au mécanisme COVAX qui connaît le mieux les conditions régnant dans les pays bénéficiaires et qui est donc en mesure de répartir équitablement ces dons à travers le monde.

Un engagement pour des solutions multilatérales plutôt qu’un nationalisme vaccinal

L’Allemagne s’emploie aux côtés de l’UE à apporter une réponse multilatérale à la pandémie et à permettre un accès équitable, transparent et financièrement abordable aux vaccins et aux traitements contre la Covid-19 ainsi qu’aux outils de diagnostic de la maladie. Cette approche commune et solidaire consistant à ne pas conditionner cet accès à des aspects politiques est à l’opposé des promesses bilatérales et du nationalisme vaccinal de certains États. Cependant, les dons et les aides financières à eux seuls ne suffisent pas. C’est pourquoi l’Allemagne et l’UE œuvrent également pour promouvoir notamment la production de vaccins en Afrique. L’Allemagne souhaite garantir durablement l’approvisionnement régional en soins de santé et apportera un appui financier à la mise en place de capacités de production de vaccins, comme en Afrique du Sud et au Sénégal.

Afin d’augmenter la production de vaccins, un groupe de travail (Manufacturing Task Force) (en allemand) a été créé au sein du dispositif COVAX. L’Allemagne et l’Afrique du Sud co-président le groupe de travail.

Engagement mondial de l’Allemagne

L’Allemagne ne fournit pas uniquement des vaccins : des demandes de respirateurs, de masques et d’équipements médicaux lui parviennent également des quatre coins du monde. La République fédérale soutient une centaine de pays et a acheminé trois grosses cargaisons de secours, comprenant notamment 2 000 respirateurs. L’Allemagne a également versé 450 millions d’euros d’aide humanitaire dans le contexte de la pandémie pour venir en aide aux personnes en situation d’urgence humanitaire.

Afin de tirer les leçons de la crise de la Covid-19 et d’améliorer à l’avenir la résistance mondiale face aux pandémies, l’Allemagne s’engage par ailleurs pour renforcer l’architecture sanitaire internationale, avec l’OMS au cœur du système. L’établissement d’un organe intergouvernemental de négociation chargé de l’élaboration d’un nouvel accord concernant la gestion des pandémies a été décidé fin novembre lors d’une session extraordinaire de l’OMS. Le Règlement sanitaire international doit en outre être réformé.

Liens utiles :

Accélérateur d’accès aux outils contre la COVID-19

Mécanisme COVAX

 

Retour en haut de page