Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Heiko Maas présente le « projet de création d’un lieu de mémoire et de rencontre avec la Pologne » à Berlin

Les drapeaux allemand, polonais et européen

Les drapeaux allemand, polonais et européen, © dpa-Zentralbild

15.09.2021 - Article

La souffrance de la population civile polonaise n’a longtemps constitué qu’un fragment dans le souvenir allemand de la Seconde Guerre mondiale. C’est pourquoi le Bundestag a décidé de la création d’un lieu de mémoire et de rencontre avec la Pologne.

Invasion allemande de la Pologne – Début de la Seconde Guerre mondiale le 1er septembre 1939
Invasion allemande de la Pologne – Début de la Seconde Guerre mondiale le 1er septembre 1939© A0009_dpa

L’invasion allemande de la Pologne a déclenché la Seconde Guerre mondiale en septembre 1939. C’était la première fois que se manifestait la violence inhumaine de la guerre d’anéantissement raciale menée en Europe centrale et orientale et dont ont terriblement souffert les habitants du pays. La destruction de villes entières, les transferts de population et les exécutions en masse visaient à rayer définitivement la Pologne de la carte. L’Allemagne porte et continuera de porter l’entière responsabilité des crimes perpétrés par des Allemands au nom de l’Allemagne.

Le 30 octobre 2020, le Bundestag allemand a donc décidé d’installer à Berlin, dans un emplacement de choix, un centre dédié aux victimes polonaises de la Seconde Guerre mondiale et de l’occupation nazie de la Pologne. Un projet a été élaboré sous la responsabilité du ministère fédéral des Affaires étrangères avec l’appui d’une commission d’experts germano-polonaise et d’un conseil consultatif politique.

Lors de la présentation de ce projet le 15 septembre 2021 à Berlin, le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, a déclaré :

    La souffrance de la population civile polonaise n’a longtemps constitué qu’un fragment dans le souvenir allemand de la Seconde Guerre mondiale. En décidant l’année dernière de la création d’un lieu de mémoire et de rencontre avec la Pologne, le Bundestag a donc franchi une étape décisive. J’ai volontiers approuvé pour le ministère fédéral des Affaires étrangères ce mandat de notre parlement, cela me tenant personnellement à cœur.

    Le futur lieu de mémoire et de rencontre avec la Pologne pourra devenir un jalon de la réconciliation germano-polonaise. Car nous ne devons pas seulement aux morts un travail de mémoire sur le passé. Pour les Allemands et les Polonais, ce travail demeure la base de notre futur cheminement commun vers l’avenir.

Un centre à la fois historique et tourné vers l’avenir

Auparavant, le chef de la diplomatie allemande avait transmis au président du Bundestag Wolfgang Schäuble ce projet de création d’un futur « lieu de mémoire et de rencontre » à Berlin, qui tout en étant axé sur la mémoire commune et la transmission de savoir historique, permettra des rencontres entre Allemands, Polonais et leurs voisins européens, et contribuera ainsi à approfondir nos bonnes relations de voisinage. En résumé, le centre sera à la fois historique et tourné vers l’avenir, et en même temps germano-polonais et européen.

Dès le début de la nouvelle période législative, le projet sera présenté aux nouveaux députés qui seront invités à en décider. Ce projet comprend dix recommandations concrètes concernant la planification et la construction d’un lieu de mémoire et de rencontre pendant la prochaine législature.

Vous pouvez lire le document de réflexion dans son intégralité en cliquant ici

 

Retour en haut de page