Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Heiko Maas rencontre Antony Blinken à Ramstein

Au cours d’un entretien virtuel, le chef de la diplomatie allemande et son homologue américain ont parlé de coopération et de concertation internationale avec les représentants de 22 autres pays et organisations internationales.

Au cours d’un entretien virtuel, le chef de la diplomatie allemande et son homologue américain ont parlé de coopération et de concertation internationale avec les représentants de 22 autres pays et organisations internationales., © © Thomas Koehler/photothek.net

09.09.2021 - Article

Au cours d’un entretien virtuel, le chef de la diplomatie allemande et son homologue américain ont parlé de coopération et de concertation internationale avec les représentants de 22 autres pays et organisations internationales.

La rencontre du ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas avec le secrétaire d’État américain Antony Blinken, qui s’est tenue le 8 septembre à Ramstein en Rhénanie‑Palatinat, a porté essentiellement sur les inquiétudes des Afghans quant à l’avenir après la prise de pouvoir des talibans.

À cette occasion, le chef de la diplomatie allemande et son homologue américain ont eu un échange virtuel avec les représentants de 22 autres pays et organisations internationales sur la coopération et la coordination au sein de la communauté internationale, l’objectif étant de résoudre le plus rapidement possible les questions en suspens.

L’Afghanistan est en proie à une triple crise humanitaire : en raison de la sécheresse, une pénurie alimentaire règne déjà dans une grande partie du pays. En même temps, les aides financières internationales dont la population a besoin de toute urgence ont cessé. Et si les nouveaux dirigeants afghans ne sont pas en mesure de maintenir et de poursuivre la gestion des affaires publiques, un effondrement de l’économie risque de succéder à l’effondrement politique, avec des conséquences encore plus dramatiques. Pour empêcher une crise humanitaire, il est maintenant nécessaire avant tout de fournir une aide rapide via les Nations Unies, estime M. Maas

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et son homologue américain Antony Blinken
Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et son homologue américain Antony Blinken© Thomas Koehler/photothek.net

Au cours de la conférence de presse qui s’est tenue à l’issue de la réunion, MM. Maas et Blinken ont également abordé la question de la coopération avec les talibans au‑delà de l’aide humanitaire : l’Allemagne formule des requêtes claires à l’endroit des talibans, ceux‑ci devant notamment permettre aux ressortissants allemands, recrutés locaux et autres personnes vulnérables de quitter le pays en toute sécurité, et assurer une protection inconditionnelle des droits humains et des femmes. En outre, les talibans doivent empêcher que l’Afghanistan ne redevienne une base d’exportation du terrorisme.

Le ministre allemand a dit « manquer d’optimisme » quant au gouvernement que viennent de présenter les talibans car celui‑ci a été formé sans y associer d’autres groupes. Selon lui, il faut que les talibans comprennent qu’il n’est pas dans leur intérêt de s’isoler du reste de la communauté internationale.

M. Maas a remercié son homologue américain pour la coopération de son pays, y compris lors de l’évacuation des personnes nécessitant une protection :

Avec nul autre partenaire, nous n’avons échangé ces derniers temps autant sur l’Afghanistan qu’avec les États-Unis.

Les deux pays entendent poursuivre leur coopération et leur coordination dans la prochaine Phase.

Retour en haut de page