Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Déclaration commune des États-Unis et de l’Allemagne sur le soutien à l’Ukraine, la sécurité énergétique européenne et nos objectifs climatiques

21.07.2021 - Communiqué de presse

Les États‑Unis et l’Allemagne soutiennent fermement la souveraineté de l’Ukraine, son intégrité territoriale, son indépendance et la voie européenne dans laquelle elle s'est engagée. Nous réitérons aujourd’hui notre volonté d’agir contre l’agression et les activités destructrices russes en Ukraine et au‑delà. Les États‑Unis s’engagent à soutenir les efforts déployés par l’Allemagne et la France en format Normandie pour instaurer la paix dans l’est de l’Ukraine. L’Allemagne intensifiera ses efforts dans le cadre du format Normandie afin de permettre la mise en œuvre des accords de Minsk. Les États‑Unis et l’Allemagne réaffirment leur attachement à la gestion de la crise du climat et à la prise de mesures décisives pour réduire les émissions dans les années 2020, afin que l’objectif d’une hausse des températures ne dépassant pas 1,5 degré Celsius reste réalisable.

Les États‑Unis et l’Allemagne sont tous deux déterminés à amener la Russie à rendre des comptes pour ses agressions et activités destructrices en lui imposant des coûts via des sanctions et autres instruments. Nous nous engageons à coopérer, dans le cadre du nouveau dialogue de haut niveau entre les États‑Unis et l’UE sur la Russie ainsi que via des canaux bilatéraux, de manière à ce que les États‑Unis et l’UE soient préparés et disposent des instruments et des mécanismes appropriés pour pouvoir réagir ensemble à l’agression et aux activités destructrices russes, et notamment aux approches russes visant à employer l’énergie comme arme. Pour le cas où la Russie tenterait d’utiliser l’énergie comme arme ou commettrait de nouvelles actions agressives contre l’Ukraine, l’Allemagne agira à l’échelon national et plaidera dans l’Union européenne pour la prise de mesures efficaces, notamment de sanctions, afin de limiter les capacités russes d’exportation vers l’Europe dans le secteur énergétique, y compris le gaz, ou de prendre des mesures efficaces dans d’autres domaines économiques pertinents. Cet engagement veille à assurer que la Russie n’utilise pas de gazoducs, y compris Nord Stream 2, pour atteindre des objectifs politiques agressifs en se servant de l’énergie comme arme.

Nous soutenons la sécurité énergétique de l’Ukraine ainsi que de l’Europe centrale et orientale, y compris les principes fondamentaux de diversification et de sécurité des approvisionnements ancrés dans le troisième paquet relatif au marché intérieur de l’énergie de l’UE. L’Allemagne souligne qu’en ce qui concerne Nord Stream 2, pour autant qu’il relève de la compétence juridique allemande, elle respectera tant la lettre que l’esprit du troisième paquet du marché intérieur de l’énergie, afin d’assurer le désengagement et l’accès de tiers. Cela comprend également l’évaluation des risques sur la base de la certification du responsable de projet pour la sécurité des approvisionnements énergétiques de l’UE.

Les États‑Unis et l’Allemagne sont unanimes à considérer qu’il est dans l’intérêt de l’Ukraine et de l’Europe de poursuivre le transit gazier à travers l’Ukraine également au‑delà de 2024. En accord avec cette conception, l’Allemagne s’engage à utiliser toutes les possibilités d’influence disponibles pour permettre une prolongation de dix ans au maximum de l’accord de transit gazier entre l’Ukraine et la Russie, et de nommer un envoyé spécial à cet effet. Il est prévu que les négociations soient engagées dès que possible, au plus tard le 1er septembre. Les États‑Unis s’engagent à soutenir sans réserve ces efforts.

Retour en haut de page