Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Heiko Maas avant son départ pour le G7

03.05.2021 - Communiqué de presse

Avant de s’envoler pour Londres où il participe à la réunion des ministres des Affaires étrangères du G7, le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas a déclaré (le 3 mai) :

Les pays du G7 sont de retour : c’est notre première rencontre sous cette forme depuis trois ans, non seulement en tant que ministres des Affaires étrangères mais aussi en tant que communauté de valeurs partagées. Il était grand temps. Car le monde n’est malheureusement pas resté immobile pendant ces trois dernières années. Et ceux qui veulent façonner l’ordre mondial selon de tout autres valeurs ne nous ont pas attendus.

Partout dans le monde, des États autoritaires tentent de nous monter les uns contre les autres et les violations des règles deviennent normales, que ce soit dans l’Indopacifique, en Amérique latine ou en Europe orientale. Il importe que nous y opposions à nouveau de manière solidaire et crédible nos valeurs de démocratie, d’état de droit, des droits de l’homme et d’un ordre international fondé sur des règles.

Cependant, il ne suffit pas de proclamer notre attachement à ces valeurs pour gagner cette compétition. Nous devons avant tout faire de meilleures propositions : une campagne de vaccination mondiale pour tous, en particulier dans les pays pauvres que nous finançons actuellement en tant que G7 à 77 %, au lieu d’une diplomatie vaccinale cynique ; un renversement dans la lutte contre le changement climatique impliquant que les plus gros émetteurs donnent clairement l’exemple, comme nous en sommes convenus au sein de l’Union européenne et le prévoyons également maintenant avec les États-Unis ; un commerce mondial fondé sur des règles équitables et transparentes pour tous au lieu de crédits léonins, ainsi qu’un modèle durable de partenariat au développement ouvrant des perspectives de sortie durable de la pauvreté grâce à la formation, des filles notamment.

Pour toutes ces valeurs, nous sommes bien plus que 7 pays animés du même esprit dans le monde. C’est pourquoi il est bon que, en tant que G7, nous ayons élargi le cercle des pays participants à la réunion de Londres et que nous accueillions en particulier les partenaires importants de l’Indopacifique.  Londres est la première occasion de mener un échange stratégique approfondi depuis l’investiture de l’administration Biden. Cette chance, nous voulons la saisir.

Retour en haut de page