Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

La Slovaquie, un partenaire politique majeur en Europe centrale

Heiko Maas rencontre Ivan Korčok

Heiko Maas rencontre Ivan Korčok, © Florian Gaertner/photothek.net

28.04.2021 - Article

Lors de la visite de son homologue slovaque à Berlin, le chef de la diplomatie allemande a souligné l’existence d’une étroite coopération. Il était également question de la Covid-19, de l’Ukraine et des Balkans occidentaux.

Pour Ivan Korčok, il s’agit d’un retour dans en endroit familier puisqu’il était ambassadeur de son pays à Berlin de 2005 à 2009 et qu’il parle couramment l’allemand. Au cours de la rencontre commune avec la presse, le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a insisté sur le fait que les relations bilatérales étroites et empreintes d’une grande confiance portent, elles aussi, la marque de M. Korčok. En effet, le ministre des Affaires étrangères slovaque a promu avec beaucoup d’énergie le « dialogue approfondi » que poursuivent l’Allemagne et la Slovaquie depuis novembre 2018 dans dix groupes de travail thématiques. Ce forum est un élément important de la coopération entre les deux pays et il a permis de l’approfondir dans de nombreux domaines ces dernières années. Pour Heiko Maas, une chose est claire : la Slovaquie est un partenaire politique majeur en Europe centrale, avec lequel l’Allemagne entretient des liens très forts tant sur le plan économique que culturel.

Covid-19 et questions régionales au cœur de l’entretien

Après une flambée temporaire dramatique de la pandémie de coronavirus en Slovaquie, la situation épidémiologique s’est à nouveau nettement améliorée. Trois patients slovaques qui avaient été pris en charge en Allemagne ont entre-temps quitté l’hôpital, guéris. La Covid-19 se maintient néanmoins en tête de l’ordre du jour des deux pays. Aujourd’hui, à Berlin, MM. Maas et Korčok se sont entretenus donc également des possibilités pour l’UE de trouver une issue rapide et fondée sur la coopération à la crise sanitaire.

Au programme de la rencontre d’aujourd’hui figurait également l’Ukraine – après l’annonce par la Russie du retrait d’une partie de ses troupes, les paroles doivent rapidement faire place aux actes. Par ailleurs, la levée du blocage de zones maritimes en mer Noire et la fin des violations du cessez-le-feu dans l’est de l’Ukraine sont déterminants pour progresser dans la région. La volonté de dialogue – y compris avec les États-Unis – annoncée récemment par Moscou pourrait au moins constituer un petit pas en avant.

MM. Maas et Korčok ont également parlé des Balkans occidentaux. Après s’être rendu la semaine dernière au Kosovo et en Serbie, il est essentiel aux yeux du chef de la diplomatie allemande que la perspective d’adhésion à l’UE pour les pays de la région demeure crédible, et ce grâce à un processus transparent assorti d’objectifs réalisables. Cela soutient les efforts de réforme sur place et fait de l’UE un partenaire encore plus proche, représentant une coopération étroite et des perspectives palpables.

Retour en haut de page