Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Ilwad Elman, une inspiration pour l’Afrique et le monde

Ilwad Elman évoque la situation des droits de l’homme en Somalie devant le Conseil de sécurité des droits de l’homme (archives, 2015)

Ilwad Elman évoque la situation des droits de l’homme en Somalie devant le Conseil de sécurité des droits de l’homme (archives, 2015), © Elman Peace & Human Rights Centre

28.10.2020 - Article

Le travail fourni par Ilwad Elman pour réhabiliter et réintégrer les enfants soldats et pour soutenir les victimes de viol contribue énormément à faire évoluer positivement la situation dans son pays d’origine. Son action courageuse en faveur de la paix sociale et des plus démunis de la société fait d’elle une remarquable source d’inspiration pour les jeunes, hommes et femmes, par-delà les frontières de la Somalie et hors du continent africain.    

Une vie mouvementée

Ilwad Elman est l’une des voix les plus impressionnantes du processus de paix somalien et une experte réputée en matière de règlement des conflits. Elle est l’un des dix membres de l’initiative « Extremely Together » de la Fondation Kofi Annan, qui lutte contre l’extrémisme violent, ainsi que la plus jeune conseillère du UN Peace Building Trust. Enfant, Ilwad Elman a dû s’enfuir au Canada avec sa mère et ses sœurs en raison de la guerre civile et des activités militantes de ses parents pour les droits de l’homme. Son père, Elman Ali Ahmed, est resté en Somalie pour poursuivre son travail avec les anciens enfants soldats. Il a été tragiquement victime d’un assassinat en 1996. Cela n’a pas empêché Ilwad Elman de suivre sa mère à Mogadiscio en 2010 pour participer, au péril de sa vie, au développement de son pays toujours en proie aujourd’hui à une guerre civile complexe.

Au sein du « Elman Peace Centre » créé par sa mère en mémoire de son père, Ilwad Elman a donné du corps à l’initiative très estimée « Drop the gun, pick up the pen » qui a déjà permis de désarmer, réhabiliter et réintégrer des milliers d’anciens enfants soldats. Dans le cadre de cette initiative, des programmes de formation ciblés pour les filles favorisent l’intégration féminine dans le système éducatif et sur le marché du travail. En fondant en 2010 « Sister Somalia », Ilwad Elman a en outre créé dans son pays le premier centre prenant en charge des victimes de viol. À travers son travail de sensibilisation dans ce domaine, elle a joué un rôle décisif dans l’adoption de la première loi somalienne relative aux délits sexuels.

En dépit de son jeune âge, Ilwad Elman a déjà accompli un travail incroyable. Son engagement donne de l’espoir à beaucoup d’habitants de son pays. Le Prix allemand pour l’Afrique lui est décerné en récompense de cet engagement et de son courage personnel. 

Le Prix allemand pour l’Afrique

Le Prix allemand pour l’Afrique de la Fondation allemande pour l’Afrique (DAS) est attribué chaque année depuis 1993 à des personnalités africaines en récompense de leur grand engagement par exemple dans les domaines de la démocratie, de la paix ou des droits de l’homme. C’est donc un instrument important pour renforcer et rendre hommage en particulier à la société civile en Afrique. Ces dernières années, le Prix a été remis par le président fédéral Frank-Walter Steinmeier en 2017, par le président du Bundestag Wolfgang Schäuble en 2018 et par la chancelière fédérale Angela Merkel en 2019. Ilwad Elman reçoit cette année le Prix des mains du ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas.

La Fondation allemande pour l’Afrique bénéficie depuis sa fondation en 1978 du soutien institutionnel du ministère fédéral des Affaires étrangères et elle conseille le gouvernement fédéral sur les sujets en lien avec l’Afrique.

L’engagement de l’Allemagne pour stabiliser l’Afrique

Les droits de l’homme et la réconciliation sont au cœur de la vaste stratégie globale mise en œuvre par le ministère fédéral des Affaires étrangères pour stabiliser la Somalie. Le domaine des femmes, de la paix et de la sécurité, un domaine également crucial de l’action d’Ilwad Elman, occupe dans ce cadre une place de premier plan. L’Allemagne soutient par exemple depuis de nombreuses années la réhabilitation et la réintégration d’anciens combattants d’Al-Shabaab et de femmes anciennement affiliées à ce groupe. L’Allemagne s’investit par ailleurs largement dans la réconciliation des différents groupes de population en Somalie, domaine dans lequel Ilwad se distingue également par son travail inspirant.

Retour en haut de page