Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Heiko Maas en Italie : un redémarrage énergique pour l’Europe

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas reçu par son homologue Luigi Di Maio devant la Villa Madame, résidence officielle des invités du gouvernement italien

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas reçu par son homologue Luigi Di Maio devant la Villa Madame, résidence officielle des invités du gouvernement Italien, © Janine Schmitz/photothek.net

22.06.2020 - Article

Ce qui semblait encore très improbable il y a trois mois est aujourd’hui à nouveau possible : Heiko Maas s’est rendu à Rome le 22 juin sur l’invitation de son homologue italien Luigi di Mai, qui avait lui-même été accueilli à Berlin le 5 juin dernier.

Les deux ministres des Affaires étrangères sont en effet en contact étroit et cette visite du ministre allemand à Rome vient une nouvelle fois mettre en lumière l’unité de vues entre l’Italie et l’Allemagne.

Ensemble contre le coronavirus : rencontre avec des médecins et des chercheurs italiens

L’Italie a été touchée très tôt et très durement par la pandémie de Covid-19. Lors de sa visite en Italie, Heiko Maas a rencontré des médecins, des chercheurs et des soignants à l’Institut Spallanzani. Cet établissement s’est trouvé à l’épicentre de la pandémie dès les premières semaines. Les prouesses accomplies par son personnel ont sauvé de nombreuses vies, en Italie mais aussi en Europe. Au cours des pires semaines de la crise sanitaire, l’Allemagne et l’Italie ont coopéré étroitement, faisant preuve de solidarité par la fourniture de matériel médical et le transfert de patients en réanimation d’Italie en Allemagne.

Présidence de l’Union européenne : un redémarrage énergique et une force créative pour l’Europe

Pour Heiko Maas, une chose est claire : l’Europe doit maintenant faire redémarrer l’économie et le social. C’est aussi la première priorité de la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne qui débutera le 1er juillet sous le mot d’ordre «  Tous ensemble pour relancer l’Europe ». Pour le ministre fédéral des Affaires étrangères et son homologue italien Luigi Di Maio, il faut à présent faire preuve de courage et de solidarité pour franchir de nouvelles étapes afin que l’UE se relève de la pandémie et se tourne vers l’avenir de manière unie. Aucun pays ne doit être laissé de côté. Même si les partenaires européens n’en sont pas encore au stade des négociations, ils ont sans doute rarement été aussi disposés à opérer des changements. Dès les premières semaines de sa présidence du Conseil de l’Union européenne, l’Allemagne veut absolument parvenir à un compromis qui profite à tous.

Opération IRINI : la clé de la paix en Libye

Il faut relancer l’Europe à l’intérieur de ses frontières comme sur la scène mondiale. À cet égard, l’une des clés consiste à renforcer son indépendance en matière de politique extérieure et à accroître son rayonnement géopolitique. Ce n’est qu’en agissant ensemble que les États membres peuvent peser politiquement, notamment dans la résolution de conflits. Heiko Maas a mis l’accent sur cette priorité de la présidence allemande de l’Union européenne en se rendant à l’état-major de l’opération IRINI, destinée à faire respecter l’embargo sur les armes en Libye et à mettre en œuvre le processus de Berlin visant à stabiliser le pays. Aux côtés de Luigi di Maio, Heiko Maas a ainsi réaffirmé que l’Europe était prête à assumer des responsabilités sur la scène internationale.  

Retour en haut de page