Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Heiko Maas lance l’année culturelle Allemagne-Danemark à Copenhague

Nyhavn, Copenhague

Nyhavn, Copenhague, © DPA / picture alliance

08.11.2019 - Article

Mieux comprendre ses voisins et apprendre les uns des autres : dès maintenant, les Allemands et les Danois vont avoir de nombreuses occasions de se rencontrer pendant une année riche et intense en échanges.

La première année culturelle Allemagne-Danemark célèbre les relations particulières entre les deux pays et l’anniversaire d’une frontière tracée pacifiquement : 2020 marque en effet le centenaire des plébiscites qui ont déterminé la frontière germano-danoise. Aujourd’hui, la vie en commun à la frontière est un modèle de coexistence entre majorité et minorité. Les deux pays ont d’ailleurs l’intention de faire reconnaître leur coexistence à la région frontalière au patrimoine immatériel de l’UNESCO.

Le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, a déclaré aujourd’hui avant de s’envoler pour Copenhague :

Il y a 100 ans de cela, Allemands et Danois ont décidé du tracé de la frontière entre nos deux pays par deux plébiscites. Un processus pacifique et démocratique qui faisait suite au carnage absurde qu’avait connu l’Europe pendant la Première Guerre mondiale. Ce voisinage a donné naissance à une forme unique de coexistence entre Allemands et Danois.

C’est pourquoi l’année Allemagne-Danemark ne se contente pas de refléter le degré d’interpénétration culturelle de nos deux pays. Elle est aussi, à l’ère des nouveaux nationalismes, un témoignage important et résolu de notre désir de coexistence pacifique en Europe - une conquête que nous ne devons jamais tenir pour acquise.

Curiosité et entente : l’année culturelle Allemagne-Danemark

L’année culturelle Allemagne-Danemark entend rapprocher les citoyens et citoyennes des deux pays et renforcer la curiosité mutuelle dans de nombreux forums, théâtres et salles de concert. À titre d’exemple, le Goethe-Institut soutiendra une pièce consacrée aux quelque 40 000 réfugiés allemands hébergés de 1945 à 1949 dans des camps situés à Aalborg (Danemark) et aux alentours. Le programme est disponible sur le site Internet officiel (ici).
« Tyskland », soit tout simplement « Allemagne » en danois : c’est le nom de l’exposition qu’inaugurera aujourd’hui la reine du Danemark en compagnie de Heiko Maas et de son homologue danois Jeppe Kofod à Copenhague. Il s’agit d’une adaptation de l’exposition « Allemagne - souvenirs d’une nation » du British Museum de Londres, déjà présentée à Berlin, qui retrace l’histoire de l’Allemagne à travers différents objets : la bible de Gutenberg, une porte du camp de concentration de Buchenwald ou encore une œuvre de Gerhard Richter.

Forte adhésion à l’Union européenne au Danemark

Les partis pro-européens ont réalisé des scores comparativement élevés lors du dernier scrutin européen au Danemark. Selon l’Eurobaromètre, l’adhésion de la population à l’Union européenne a également progressé puisque 84 % des Danois et Danoises considèrent l’appartenance à l’UE comme un atout. L’entretien entre Jeppe Kofod et Heiko Maas portera donc entre autres sur les dossiers européens. Les deux ministres des Affaires étrangères se retrouveront dès samedi : dans le cadre des célébrations du trentième anniversaire de la chute du mur de Berlin, le chef de la diplomatie allemande recevra en effet ses collègues de plusieurs pays européens pour commémorer la révolution pacifique. La disparition du rideau de fer avait en effet suscité, par-dessus tout, une grande avancée pour l’union de l’Europe.

Retour en haut de page