Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Accord important dans le conflit ukrainien

Pont détruit à Sloviansk, Ukraine

Pont détruit à Sloviansk, Ukraine, © Photothek / Gaertner

09.10.2019 - Article

Étape essentielle dans le conflit dans l'est de l'Ukraine : les parties se mettent d'accord sur la « formule Steinmeier ».

Le conflit armé entre les séparatistes pro-russes et l'armée ukrainienne dans l'est de l'Ukraine dure depuis plus de cinq ans. Pour la population dans l'est de l'Ukraine, la guerre est devenue une triste réalité quotidienne.

Depuis le début de la guerre, l'Allemagne s'engage en faveur d'une solution pacifique et a réuni régulièrement les parties en conflit dans le cadre du format Normandie. C'est notamment dans ce cadre qu'ont été négociés les accords de Minsk qui constituent la feuille de route du règlement du conflit. Longtemps, aucune perspective de paix ne s'est dessinée. Cet accord important entre les parties en conflit va désormais permettre de relancer les négociations.

Des avancées dans les négociations

Notamment le statut des territoires des régions de Louhansk et Donetsk dans l'est du pays, qui ne sont pas sous le contrôle du gouvernement ukrainien, n'a cessé de bloquer les efforts de paix. Le fait que les parties en conflit aient réussi à s'entendre sur la « formule Steinmeier » constitue une réelle avancée.

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas :

Je me félicite que l'atmosphère constructive des négociations du groupe de contact trilatéral aujourd'hui à Minsk ait permis de réaliser des progrès tant attendus.

Qu'est-ce que la formule Steinmeier ?

La formule porte le nom du président fédéral M. Steinmeier. C'est lui qui l'a proposée en 2015 quand il était encore ministre fédéral des Affaires étrangères. Elle concerne un volet des accords de Minsk dont l'interprétation ne faisait pas jusqu'ici l'unanimité entre les parties. Ce volet concerne la question de savoir si la loi sur le statut spécial pour les territoires des régions de Louhansk et Donetsk dans l'est du pays qui ne sont pas contrôlés par le gouvernement doit entrer en vigueur avant ou après la tenue des élections. La formule prévoit que la loi sur le statut spécial entrera en vigueur provisoirement à la date des élections locales et définitivement après l'évaluation positive de ces élections par la mission d'observation électorale de l'OSCE.

En même temps, les parties en conflit se sont mises d'accord sur le retrait de troupes dans certaines zones pilotes dans l'est de l'Ukraine. Ce retrait permet, lui aussi, à l'est de l'Ukraine d'avancer dans le règlement du conflit.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Il reste cependant un long chemin à parcourir avant d'avoir résolu le conflit en Ukraine. De nombreuses questions concernant l'application des accords de Minsk sont toujours en attente de réponse. Les parties en conflit doivent par exemple encore s'entendre sur la question du retrait de toutes les troupes étrangères des territoires dans l'est du pays avant les élections et sur ce que recouvre exactement le statut spécial pour les territoires de l'est de l'Ukraine. Ces questions suscitent régulièrement des protestations au sein de la société ukrainienne. Néanmoins, l'accord sur la formule Steinmeier constitue une étape importante. Il montre que des efforts diplomatiques opiniâtres et soutenus sont payés de retour.

Retour en haut de page