Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le ministre fédéral des Affaires étrangères s’exprime avant son départ pour le Soudan et le Congo

03.09.2019 - Communiqué de presse

Avant son déplacement au Soudan et au Congo, le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a déclaré aujourd'hui (le 2 septembre) :

Le Soudan est à un tournant de son histoire. La population soudanaise est descendue dans la rue pour réclamer fermement et pacifiquement un gouvernement civil. Depuis quelques semaines, nous avons un accord qui a été conclu entre le Conseil militaire et l'opposition pour organiser l'avenir du Soudan.

Je me réjouis tout particulièrement de rencontrer à Khartoum des représentantes et représentants du mouvement de contestation et de leur exprimer toute mon estime.

Nous souhaitons soutenir les nouveaux dirigeants du pays dans l'accomplissement de leur haute mission qui consistera à ouvrir et à réformer le pays ainsi qu'à le préparer à de véritables élections démocratiques. Nous souhaitons que le Soudan puisse saisir cette chance historique et bénéficier de l'appui nécessaire de la communauté internationale après toutes ces années d'isolement.

Le Congo, lui aussi, pose actuellement des jalons décisifs pour le futur développement du pays. Je me félicite vivement que le président Félix Tshisekedi soit prêt à répondre aux attentes des Congolaises et Congolais qui veulent une amélioration de leurs conditions de vie. Il peut compter sur notre appui pour réaliser son programme de réforme.

Comme le montre le Congo en particulier, il est toujours aussi important que la communauté internationale apporte son soutien pour surmonter les conséquences de conflits non résolus. À Goma, je voudrais me rendre compte personnellement de l'action de la MONUSCO, la plus grande mission de paix des Nations Unies, avant que ne soit renouvelé bientôt son mandat au Conseil de sécurité. Je voudrais également m'informer sur les possibilités de l'Allemagne de fournir une aide encore plus ciblée pour lutter contre la terrible épidémie Ebola.

Et je souhaite en particulier visiter l'hôpital du Dr Denis Mukwege qui apporte une aide inestimable aux victimes de violences sexuelles. L'adoption de la résolution 2467 a permis de sensibiliser à nouveau le Conseil de sécurité à cette question. L'Allemagne mettra tout en œuvre pour faire appliquer la résolution et veillera à ce que des personnes dévouées comme le Dr Mukwege reçoivent toute l'aide dont elles ont besoin.
Retour en haut de page