Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Déclaration conjointe de la déléguée allemande aux droits de l’homme et de l’ambassadeur français aux droits de l'homme

17.05.2019 - Communiqué de presse

Bärbel Kofler, déléguée du gouvernement fédéral à la politique des droits de l’homme et à l’aide humanitaire, et François Croquette, ambassadeur pour les droits de l’homme, ont publié ce jour (15 mai) la déclaration conjointe suivante au sujet des poursuites judiciaires à l’encontre de l’avocat chinois des droits civiques, Yu Wensheng :

« Yu Wensheng est très engagé en faveur de l’État de droit et des droits de l’homme en Chine depuis de nombreuses années et a également représenté d’autres avocats et défenseurs des droits de l’homme dans le cadre de sa pratique juridique.

Nous sommes très préoccupés par le fait que Yu Wensheng n’ait pas été autorisé à consulter pendant sa détention les avocats qu’il avait choisis, que le procès se soit déroulé à huis clos et que sa famille, et en particulier son épouse, n’ait pas été prévenue à temps, et n’ait donc pas été en mesure d’y assister.

Nous appelons les institutions chinoises à mener le procès dans le respect des principes du droit et des normes internationales, et conformément à l’objectif déclaré des dirigeants chinois de renforcer l’État de droit.

Nous demandons à la partie chinoise d’autoriser à nouveau les membres de sa famille proche et le public à assister au procès. Malheureusement, les observateurs indépendants se voient régulièrement refuser l’accès à des audiences. »

Contexte :

L’avocat chinois des droits de l’homme, Yu Wensheng, a été arrêté en janvier 2018. Après plus de 500 jours de détention, son procès s’est ouvert à Xuzhou le 9 mai. En décembre 2018, il a reçu le prix franco-allemand pour les droits de l’homme et l’État de droit.

Retour en haut de page