Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’Allemagne et le Japon : le ministre des Affaires étrangères Tarō Kōno en visite à Berlin

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas rencontre son homologue japonais

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas rencontre son homologue japonais, © Inga Kjer/photothek.net

07.09.2018 - Article

Alliance des multilatéralistes : Heiko Maas réaffirme le partenariat de valeurs avec le Japon.

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a reçu jeudi 6 septembre à Berlin son homologue japonais, Tarō Kōno. Les deux ministres s’étant déjà rencontrés le 25 juillet à Tokyo, c’était leur deuxième réunion en quelques semaines. Les échanges réguliers et intensifs seront également poursuivis à l’avenir. Car l’Allemagne et le Japon ne sont pas uniquement d’étroits et de fidèles partenaires, le Japon est le partenaire de valeurs de l’Allemagne en Asie.

Traiter des questions mondiales

L’Allemagne et le Japon sont particulièrement liés par les grands thèmes mondiaux : le désarmement, la non‑prolifération des armes nucléaires ou encore la lutte contre le changement climatique. Ces questions ne peuvent souvent être résolues qu’en coopérant et le Japon est un partenaire important pour l’Allemagne dans ce contexte.

Ensemble pour un ordre mondial fondé sur des règles

Les deux pays prônent un ordre mondial multilatéral et fondé sur des règles. À une époque où d’autres États s’éloignent de plus en plus des règles internationales, il est essentiel pour l’Allemagne de savoir qu’elle peut compter sur des partenaires fiables comme le Japon. L’Allemagne et le Japon plaident ensemble pour réformer le Conseil de sécurité des Nations Unies. En 2019, le Japon assumera la présidence du G20. Le groupe du G20 organisera alors pour la première fois un sommet au Japon. L’Allemagne soutient entièrement la future présidence japonaise du G20.

Un signal contre le protectionnisme

L’Allemagne et le Japon ont également de larges intérêts communs en matière de commerce. Ainsi, les deux pays aspirent à une réforme de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

L’Union européenne a récemment conclu le plus grand accord de libre-échange mondial avec le Japon. C’est la bonne voie à suivre, a déclaré Heiko Maas lors de la journée économique de la Conférence des ambassadeurs le 28 août. Il s’agit également d’un signal fort à l’encontre du protectionnisme et de la logique à somme nulle.

Retour en haut de page