Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Affronter ensemble les défis mondiaux

Les 6es consultations intergouvernementales germano-chinoises

Les 6es consultations intergouvernementales germano-chinoises, © Reuters/Pool

29.04.2021 - Article

Lors des 6es consultations intergouvernementales germano-chinoises, il a principalement été question de la gestion des défis mondiaux et du renforcement des diverses formes de coopération entre la Chine et l’Allemagne.

Les 6es consultations intergouvernementales germano-chinoises se sont terminées le 28 avril par une session commune des deux gouvernements. Les principaux thèmes abordés étaient la coopération bilatérale dans les domaines politique et économique ainsi que dans la gestion des défis planétaires, notamment concernant la lutte contre la pandémie de Covid‑19 et la politique climatique. En raison de la pandémie, les consultations se sont déroulées en format exclusivement virtuel. Le 21 avril, le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas avait souligné :

Les discussions avec la Chine ont toujours quelque chose de particulier. La Chine n’est pas uniquement un acteur important à l’échelon mondial, mais aussi notre premier partenaire commercial. Au sein de l’UE, nous parlons régulièrement du fait que la Chine est pour nous à la fois un partenaire, un concurrent et un rival systémique. Nous devons prendre en compte ces trois dimensions de manière égale. Et pour chacune d’entre elles, nous avons besoin de canaux de communication solides et fiables avec Pékin. Nous sommes d’avis qu’un découplage serait une erreur. Par conséquent, c’est une bonne chose que nous puissions poursuivre nos consultations intergouvernementales dans ce format, malgré les conditions liées à la pandémie.

Relever les défis mondiaux par la coopération

Des entretiens complémentaires avaient déjà eu lieu entre différents ministères techniques au cours des deux dernières semaines. Le 21 avril, le chef de la diplomatie allemande a échangé avec son homologue chinois Wang Yi. À l’ordre du jour figurait notamment la coopération dans le domaine de la politique étrangère et de sécurité. Il existe en effet une multitude de conflits, en particulier dans le voisinage de la Chine, dont le règlement nécessite un dialogue étroit et constructif avec la Chine. Les deux ministres ont en outre abordé des questions relatives aux relations bilatérales. Avant son entretien avec Wang Yi, Heiko Maas avait déclaré :

Une chose est sûre : nous souhaitons entretenir de bonnes relations avec la Chine. Pour cela, il faut aussi que nous maintenions notre dialogue, et ce également en ce qui concerne les sujets difficiles, comme notamment les droits de l’homme et l’État de droit. Sur ces questions, nous avons récemment pris clairement position au sein de l’Union européenne. Il s’agit de sujets que nous traitons sans cesse dans le cadre de nos consultations intergouvernementales, et il n’en sera pas autrement aujourd’hui.

Retour en haut de page