Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Une grande responsabilité : l’Allemagne est élue au Conseil des droits de l’homme de l’ONU

Salle des droits de l’homme au Palais des Nations à Genève

Salle de droits de l'homme au Palais des Nations à Genève, © dpa

18.10.2019 - Article

Le 17 octobre 2019, l’Allemagne a été élue au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies pour la période 2020-2022. En tant que membre de cet organe, l’Allemagne s’engagera entre autres en faveur du droit à l’assainissement et à l’eau et dans la lutte contre la traite des êtres humains

Membre du Conseil des droits de l’homme de 2020 à 2022

Qu’il s’agisse de la lutte contre la peine de mort et la torture et de la lutte pour les droits des enfants ou le droit à l’éducation et à la santé : partout dans le monde, l’Allemagne œuvre avec détermination à la protection des droits de l’homme. L’engagement pour les droits de l’homme constitue en effet un pilier de la politique étrangère allemande.

De 2020 à 2022, l’Allemagne assumera une grande responsabilité pour les droits de l’homme. Le 17 octobre 2019, elle a été élue pour la quatrième fois au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, une institution centrale qui s’engage à l’échelle mondiale pour la protection et le développement des droits de l’homme.

À l’issue de l’élection, le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a déclaré :

«  Notre élection au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies est une marque de confiance pour notre pays et témoigne de l’estime de cet organe vis-à-vis de notre politique résolue en matière de droits de l’homme sur la scène internationale. 70 ans encore après que la Déclaration universelle des droits de l’homme a été adoptée, ses promesses de dignité et de liberté individuelle sont loin de se réaliser pour de nombreuses personnes. L’Allemagne s’emploie avec détermination à la protection mondiale et à la promotion des droits de l’homme, surtout à une époque où d’autres pays se replient.  »

Du droit à l’eau à la lutte contre la traite des êtres humains

Le droit à l’assainissement et à l’eau, la lutte contre la traite des êtres humains et la protection de la vie privée à l’ère du numérique ne sont que quelques-unes des priorités de l’Allemagne en tant que membre du Conseil des droits de l’homme. En effet, elle s’engage également pour faire figurer des sujets ayant trait aux droits de l’homme à l’ordre du jour du Conseil des droits de l’homme, des sujets qui découlent de grands changements tels que le changement climatique et l’utilisation de l’intelligence artificielle.

Par ailleurs, elle souhaite défendre systématiquement au Conseil des droits de l’homme le rôle essentiel de la société civile et traiter des questions actuelles liées aux droits de l’homme partout où elles se posent. Les droits des femmes restent une grande priorité : l’Allemagne œuvre au niveau international pour combattre les violences fondées sur le sexe.

Le multilatéralisme : ensemble pour les droits de l’homme

En 2020, l’Allemagne sera membre du Conseil des droits de l’homme et du Conseil de sécurité des Nations Unies, deux organes centraux de l’ordre multilatéral et de la coopération internationale. En tant que partisan du multilatéralisme, elle coopérera avec d’autres États membres pour renforcer les droits de l’homme à l’échelle mondiale.

Retour en haut de page