Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

#EuropeUnited contre l’antisémitisme

Heiko Maas inaugure la conférence de lancement du réseau européen « Combattre l’antisémitisme par l’éducation »

Heiko Maas inaugure la conférence de lancement du réseau européen «  Combattre l’antisémitisme par l’éducation  » , © Thomas Trutschel/photothek.net

15.05.2019 - Article

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a ouvert, à Berlin, la conférence de lancement du réseau européen «  Combattre l’antisémitisme par l’éducation  ».

Avec le soutien du ministère fédéral des Affaires étrangères, des organisations de la société civile européennes souhaitent travailler davantage en réseau et échanger leurs expériences.

Dans le cadre de la conférence de lancement qui s’est tenue le 14 mai, le chef de la diplomatie allemande a souligné que l’éducation était le meilleur moyen de lutter contre la montée de l’antisémitisme.

Comprendre sa propre histoire, cela dépasse la simple connaissance du passé. C’est la meilleure manière de s’immuniser contre l’intolérance, le racisme et l’antisémitisme. La mémoire étant liée à l’avenir, nous devons remédier au manque de connaissance.

Faire davantage bouger les choses ensemble

Heiko Maas s’entretient avec Devis Hizarci, fondateur de l’initiative KIgA
Heiko Maas s’entretient avec Devis Hizarci, fondateur de l’initiative KIgA © Thomas Trutschel/photothek.net

Dans toute l’Europe, les infractions antisémites augmentent et les juifs se plaignent d’une sensible progression des propos antisémites au quotidien. Pour lutter contre cette tendance, des organisations comme la Kreuzberger Initiative gegen Antisemitismus (KIgA) misent sur le travail d’information et de sensibilisation aux stéréotypes antisémites.

En même temps, les organisations de la société civile qui se consacrent à la lutte contre l’antisémitisme et à l’éducation politique ne disposent pas de structures et de réseaux européens suffisants. Le projet de l’initiative KIgA cherche à combler cette lacune et à resserrer les liens entre ces organisations en Europe. Avec l’appui du ministère fédéral des Affaires étrangères, il se propose de rechercher des organisations partenaires dans les pays européens et d’organiser une réunion de réseau en octobre prochain. Par ailleurs, il rassemblera des expériences et des idées qui seront rendues accessibles à un large public en anglais.

Un défi transfrontalier

Lors de la conférence de lancement à Berlin, les participants de 13 États membres de l’Union européenne ont discuté des possibilités de faciliter et de renforcer la lutte contre l’antisémitisme par l’éducation grâce à un resserrement des réseaux. Dans ce contexte, la coopération transatlantique a été évoquée : parallèlement au réseau européen, un groupe de travail transatlantique intitulé «  Alliances judéo-musulmanes  » a été créé dans le cadre du projet. L’objectif de ce groupe de travail est de combattre le racisme interreligieux, interculturel et, évidemment, transatlantique sous toutes ses formes.




Retour en haut de page