Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Corée : une équipe sous le signe de l’espoir

Entraînement commun de l’équipe coréenne à Berlin

Entraînement commun de l’équipe coréenne à Berlin, © Michael Hundt/DHB

11.01.2019 - Article

Lors de la Coupe du monde de handball qui débute aujourd’hui à Berlin, la Corée sera représentée par une équipe réunissant des joueurs des deux États du Nord et du Sud. Mais les signes de rapprochement ne se limitent pas au seul sport.

Depuis plus de 70 ans, la frontière qui partage la Corée en deux – l’une des toutes dernières frontières héritées de la Guerre froide – sépare la population du nord et du sud de la péninsule. Pourtant, c’est une équipe unifiée, comportant des joueurs des deux pays, qui donnera ce soir (10 janvier) à Berlin le coup d’envoi de la Coupe du monde de handball.

Du rapprochement sportif …

Les deux Corées poursuivent ainsi un mouvement de rapprochement sportif entamé il y a presqu’un an, lorsqu’une équipe commune de hockey sur glace féminin avait pris part aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang, en Corée du Sud. Les images de l’entrée commune des athlètes avaient alors suscité l’espoir d’un rapprochement plus profond des frères ennemis.

... au dégel politique

Le président sud-coréen Moon et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un dans le secteur frontalier de Panmunjom, le 27 avril 2018
Le président sud-coréen Moon et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un dans le secteur frontalier de Panmunjom, le 27 avril 2018© picture alliance / Photoshot

De fait, le processus de détente engagé dans la péninsule coréenne s’est poursuivi dans d’autres domaines que le seul sport. Ainsi, fin avril dernier, le président de la République sud-coréenne Moon Jae-in a rencontré le président de la Commission des affaires de l'État nord-coréen Kim Jong-un sur la ligne de démarcation de Panmunjom pour une poignée de main hautement symbolique, à l’occasion d’un sommet auquel deux autres ont fait suite la même année. Depuis lors, un climat de dégel politique que beaucoup pensaient impossible s’est instauré dans la péninsule coréenne.

Un dialogue entre le nord et le sud soutenu par l’Allemagne

L’année dernière, un dialogue étroit s’est noué entre le nord et le sud qui a permis un rapprochement dans pratiquement tous les domaines. Les deux États sont ainsi notamment parvenus à des accords dans les domaines des infrastructures, de la culture et des sciences et même sur le chapitre militaire, pourtant si sensible. Le gouvernement fédéral, qui a eu une part active dans ce processus, encourage les deux partenaires à poursuivre sur cette voie en concertation étroite avec la communauté internationale.

Le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas :

Qu’une équipe coréenne réunifiée, comportant en son sein des joueurs des deux Corées, affronte notre équipe nationale lors du match d’ouverture de la Coupe du monde de handball est pour nous tous un symbole d’espoir. L’année dernière, un dialogue étroit s’est noué entre le nord et le sud qui a permis un rapprochement dans pratiquement tous les domaines. Le sport a d’emblée joué un rôle central dans cette réussite.

Ce nouveau signe de rapprochement sportif à l’occasion de la Coupe du monde de handball qui débute aujourd’hui permet d’espérer que la situation politique continuera elle aussi d’évoluer positivement cette année dans la péninsule coréenne. Pour son match d’ouverture, l’équipe coréenne rencontrera l’Allemagne, pays hôte de la compétition, qui fait elle-même équipe commune depuis sa réunification.

Retour en haut de page