Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Politique culturelle et éducative à l’étranger

Exposition du Museum of Modern Art © photothek/Grabowsky

Exposition du Museum of Modern Art, © photothek/Grabowsky

14.06.2017 - Article

La politique culturelle et éducative à l’étranger forme avec les relations politiques et économiques le « troisième pilier » de la politique étrangère allemande.

Objectifs et missions

La politique culturelle et éducative à l’étranger forme avec les relations politiques et économiques le « troisième pilier » de la politique étrangère allemande. C’est aussi l’un de ses instruments les plus pérennes et les plus visibles puisque les programmes culturels et éducatifs bénéficient directement aux habitants des pays partenaires de l’Allemagne, constituant ainsi un large socle sur lequel fonder des relations internationales stables.

D’autre part, la politique culturelle et éducative à l’étranger instaure dans le monde entier la confiance dans l’Allemagne, ce qui fait de notre société, de notre économie et de notre politique des partenaires importants et fiables. La politique culturelle et éducative vise avant tout à :

  • asseoir les relations internationales sur des bases stables par la coproduction du savoir et de la culture et par le dialogue entre les citoyens,
  • promouvoir la langue allemande en Europe et dans le monde,
  • contribuer à la prévention mondiale des crises et des conflits,
  • stimuler l’intégration européenne,
  • préserver la diversité culturelle dans le monde,
  • présenter l’Allemagne comme un site moderne et attrayant en matière d’éducation ainsi que dans les secteurs des sciences, de la recherche et du développement professionnel,
  • faire connaître à l’international l’Allemagne et son paysage culturel créatif et varié
  • et donner une image réaliste et vivante de l’Allemagne.

Instruments

Les échanges universitaires et la coopération dans ce domaine, ainsi que l’enseignement allemand à l’étranger, les programmes culturels, la promotion de l’allemand langue étrangère et le dialogue interculturel constituent l’essentiel des activités dans le cadre de la politique culturelle et éducative à l’étranger.

Partenaires et acteurs

Cours d’allemand au Goethe-Institut de Kiev © Photothek/Köhler
Cours d’allemand au Goethe-Institut de Kiev© Photothek/Köhler

Les structures de la politique culturelle et éducative à l’étranger sont le reflet de la diversité au sein de la société et de l’indépendance de ses acteurs. Le gouvernement fédéral fixe par des orientations stratégiques le cadre des activités culturelles et éducatives à l’étranger et en confie la mise en œuvre aux organismes de relais. Ces organismes jouissent à ce niveau d’une grande liberté de conception et d’organisation des programmes et projets culturels.

Les principaux partenaires du gouvernement fédéral sont le Goethe‑Institut, l’Office allemand d’échanges universitaires (DAAD), la Fondation Alexander von Humboldt (AvH), l’Institut pour les relations culturelles avec l’étranger (ifa), l’Office central pour l’enseignement allemand à l’étranger (ZfA), le Service d’échange pédagogique (PAD), le Service international pour la jeunesse de la République fédérale d’Allemagne (IJAB), la Commission allemande pour l’UNESCO, l’Institut allemand d’archéologie (DAI), l’Institut fédéral de la formation professionnelle (BIBB) et la Haus der Kulturen der Welt (HKW).

Sont également associées comme partenaires du ministère fédéral des Affaires étrangères à la politique culturelle et éducative à l’étranger les fondations politiques, la Fondation culturelle de la Fédération, la Fondation Max Weber, la Fondation « Mémoire, responsabilité et avenir » ainsi que des fondations privées ou proches des entreprises et des organisations de la société civile.

Le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient par ailleurs les activités de promotion des talents des fondations politiques destinées aux titulaires de bourses étrangers en participant au financement des bourses et des mesures y afférentes. Le réseau d’anciens boursiers des fondations politiques réunit des interlocuteurs et multiplicateurs importants qui restent liés avec l’Allemagne, même après leur retour dans leur pays.

Les activités culturelles et éducatives des organismes de relais sont coordonnées dans les pays hôtes par les missions diplomatiques et consulats allemands, ce qui permet une plus grande cohérence au niveau de la mise en œuvre. Cette compétence de coordination des représentations allemandes à l’étranger prend de plus en plus d’importance dans le contexte du nombre croissant et de la diversification accrue des organismes responsables des activités culturelles et éducatives à l’étranger.

Retour en haut de page