Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Médiation pour la paix et soutien à la médiation

30.03.2017 - Article

La médiation est un instrument efficace sur la voie du rétablissement et de la consolidation de la paix et fait donc partie intégrante de la prévention des crises.

Le soutien aux processus de médiation joue un rôle croissant dans le cadre de la politique étrangère préventive. Le gouvernement fédéral contribue activement à ouvrir à différents niveaux les canaux du dialogue, à encourager les négociations de paix et à mettre en œuvre les accords de paix. La médiation est un instrument efficace sur la voie du rétablissement et de la consolidation de la paix et fait donc partie intégrante de la prévention des crises.

Recommandations d’action pour l’engagement de l’Allemagne

Conférence sur la médiation pour la paix en 2014 au ministère fédéral des Affaires étrangères © ZIF/Mike Auerbach
Conférence sur la médiation pour la paix en 2014 au ministère fédéral des Affaires étrangères© ZIF/Mike Auerbach

L’instrument de la médiation pour la paix a gagné en importance ces dernières années dans le cadre de la politique étrangère. Dans ce contexte, une conférence internationale intitulée « L’Allemagne comme médiatrice – médiation pour la paix et soutien à la médiation dans la politique étrangère allemande » a eu lieu en 2014 au ministère fédéral des Affaires étrangères. Les recommandations d’action pour l’engagement de l’Allemagne en faveur de ce domaine ont été discutées avec des experts et l’opinion publique.

Le gouvernement fédéral considère la médiation comme un instrument durable pour le règlement des conflits. Dans les États fragiles et les régions en crise, la faiblesse des institutions sur place entrave la mise en œuvre des décisions. Les processus de médiation peuvent conduire à des solutions sur mesure qui prennent en compte les différents points de vue des parties en conflit. D’autre part, ces processus associent au dialogue non seulement les décideurs politiques mais aussi la société civile. Cela contribue à consolider les approches constructives de règlement des conflits et à promouvoir le processus de démocratisation.

L’Allemagne travaille étroitement avec les organisations allemandes qui disposent d’une vaste expertise en la matière et se sont regroupées au sein de l’Initiative allemande de soutien à la médiation (Initiative Mediation Support Deutschland/IMSD). À dessein, le ministère fédéral des Affaires étrangères ne soutient pas que les projets d’institutions publiques (médiation de type Track I) mais aussi d’acteurs de la société civile (médiation de type Track II). Ce n’est que lorsqu’une médiation est basée sur ces deux approches (Track I et Track II) que le règlement d’un conflit peut être durable. Dans ce processus, les ambassades jouent un rôle décisif en identifiant les points d’entrée possibles pour les mesures de médiation.

La médiation sur la scène internationale

Il est indispensable que les femmes contribuent activement à la paix pour qu’elle soit durable. Il faut donc des programmes inclusifs. Le gouvernement fédéral soutient à travers différents projets les objectifs des résolutions 1325, 1889 et 2122 du Conseil de sécurité des Nations Unies qui exigent une plus grande participation des femmes aux processus de paix.

La coordination et la coopération sont également essentielles dans le domaine du règlement des conflits. C’est pourquoi l’Allemagne utilise les services de médiation des organisations internationales qui existent déjà (ONU, UE, OSCE) et coopère avec d’autres pays comme la Suisse, la Norvège ou la Finlande qui possèdent une expertise en médiation. Par ailleurs, l’Allemagne renforce les structures nationales de règlement des conflits dans les États fragiles afin de permettre le développement des ressources locales de la gestion des conflits.

La médiation occupera également une large place sous la présidence allemande de l’OSCE en 2016. La diplomatie et le dialogue sont l’un des piliers que le ministre fédéral des Affaires étrangères souhaite notamment développer durant cette présidence. Il s’agit également de continuer à renforcer le rôle de médiation que l’Allemagne a par exemple joué en Ukraine.

Pour plus d’informations

www.friedensmediation-deutschland.de (en allemand)

http://www.un.org/undpa/diplomacy-mediation (en anglais)

http://www.osce.org/secretariat/107488 (en anglais


Retour en haut de page